Passez donc me voir... Je partage ma bibliothèque virtuelle. Je vous réserve ainsi des surprises à découvrir régulièrement au fil du temps... Un regard nouveau par l'entremise de photos, de musiques, de poésies, de vidéos, d'astuces et de publications variées. Un rendez-vous avec une page différente au gré de mes découvertes ou créations. Un nouvel ami pas si virtuel que cela avec lequel vous aimerez partager un moment. Bonne découverte.

  

L'iris magnifie au mois de mai le Parc Floral de Paris


© Gilles RICHER

J'ai pris cette photo au Parc Floral de Paris, situé en bordure du bois de Vincennes.

Le jardin s'étend sur près de trente-cinq hectares.
Sa création remonte à la fin des années 1960 lors des troisièmes Floralies internationales.
Le parc est réputé pour ses collections riches de 3.000 variétés de plantes
ainsi que pour ses jardins à thèmes.

© Gilles RICHER


Dès sa création, lors des Floralies internationales de 1969, 
le parc Floral présentait des massifs d’iris.
Ils trouvèrent leur emplacement définitif en 1979,
où déjà plus de 600 variétés horticoles différentes étaient rassemblées.
Depuis, 
elle n’a cessé de s’enrichir sous l’impulsion des jardiniers collectionneurs jusqu’à être reconnue,
depuis 1992, 
Collection nationale de grands iris des jardins par le C.C.V.S.
(Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées).
A ce jour, 
la totalité des espèces et variétés s’élève à 1 800 sujets différents
représentant 5 450 pieds d’iris sur une surface de 1 300m²,
probablement la plus importante collection de France par la taille.

© Gilles RICHER


C'est un bonheur de pouvoir photographier ses fleurs
aux couleurs si variées et à la sublime "architecture".


© Gilles RICHER


Un lien entre le monde des Dieux 
et 
celui des Hommes

Dans la mythologie grecque, 
Iris est la messagère des dieux et en particulier de Zeus et de son épouse Héra.
Iris est le correspondant féminin d’Hermès.
Métamorphosée en arc-en-ciel par Héra,
elle eut pour mission d’accompagner les âmes des défunts 
et particulièrement celles des femmes,
jusqu’aux Champs Elysées célestes.

© Gilles RICHER


La déesse Iris est décrite comme ayant des ailes brillantes,
aux couleurs de l’arc-en-ciel.
Elle est réputée avoir le pied rapide comme le souffle des vents.
Il est dit également qu’elle voyageait avec l’arc-en-ciel,
ou qu’elle était l’arc-en-ciel lui-même,
ou que celui-ci était son écharpe 
la reliant simultanément au Ciel et à la Terre.
On ne sera pas étonné d’apprendre que la fleur
ainsi dédiée à la déesse arc-en-ciel serait l’Iris pallida.
Cette espèce est parée de tous les pourpres, violines et bleus,
autant de nuances remarquables dans le spectre de la lumière
 révélé par l’arc-en-ciel.

© Gilles RICHER

Les irisations bleutées de l’arc-en-ciel semblent prédominer 
du fait de la longueur d’onde du bleu.
Cette couleur du ciel et de la mer est d’ailleurs la couleur
la plus répandue chez les iris à l’état naturel.
La fleur d’iris est aussi chaste que sa déesse.
Ses organes sexuels sont cachés au cœur des 3 pétales
qui se referment en dôme sur les pistils et les étamines.
Ainsi enchâssées et protégées les pièces mâles et femelles
sont invisibles et vierges de tout regard impudique.
Les pétales sont eux,
dressés vers le ciel et les sépales se courbent vers la terre,
leur point de jonction formant un lien,
à l’instar de la déesse, entre le ciel et la terre.
Ainsi pourrait-on dire que l’iris
out comme la déesse assure la continuité de la vie
en établissant un rapport constant entre la terre et le ciel.

© Gilles RICHER

Le conseil de jardinage

A la plantation
- Respectez le type de sol, amendez  ou drainez si nécessaire
- Choisissez une exposition bien ensoleillée
- Respectez les distances de plantation que l’on vous à recommandées
- Plantez des variétés résistantes aux maladies

© Gilles RICHER

L’entretien
- Enlevez les fleurs fanées au fur et à mesure, puis coupez les hampes florales à 10 cm
- Privilégiez le désherbage manuel, évitez le mulch vecteur de maladies et qui garde  trop l’humidité au sol

© Gilles RICHER

Les maladies
- Coupez et brûlez les feuilles atteintes : ceci limitera la contagion
- Maintenez les touffes aérées
- Evitez d’arroser le feuillage
- Si vos rhizomes pourrissent, découvrez les zones malades et laissez les guérir au soleil ; si cela ne suffit pas
arrachez et coupez les parties malades, désinfectez les plaies avec une solution de javel
(1 part d’eau de javel pour 9 parts d’eau) ;
ensuite laisse sécher les rhizomes 2 jours avant de les remettre en terre

© Gilles RICHER

Les insectes
Les iris n’ont pas beaucoup de prédateurs, mise à part limaces et escargots.
Il existe des produits bio, mais  les recettes de nos grand-mères, comme la levure de bière ou la cendre de
bois, sont parfois efficaces.

© Gilles RICHER

Et si vous habitez près de Paris, ne manquez surtout pas la floraison 
de ces iris au mois d'avril ou  mai.

© Gilles RICHER


C'est tout pour aujourd'hui,
Demain est un autre jour...





Aucun commentaire:

Messages les plus consultés sur les 30 derniers jours

Les articles lus actuellement

Librairie virtuelle