Passez donc me voir... Je partage ma bibliothèque virtuelle. Je vous réserve ainsi des surprises à découvrir régulièrement au fil du temps... Un regard nouveau par l'entremise de photos, de musiques, de poésies, de vidéos, d'astuces et de publications variées. Un rendez-vous avec une page différente au gré de mes découvertes ou créations. Un nouvel ami pas si virtuel que cela avec lequel vous aimerez partager un moment. Bonne découverte.

  

La retouche photographique au service de l'art



Lantana d'automne © Gilles RICHER

La retouche numérique offre un formidable terrain d'essai aux artistes, qui peuvent se libérer et s'exprimer
librement sur l'image, la formater et la transformer de manière à ce qu'elle soit son regard du monde.
On peut imaginer passer de la photographie-ébauche à l'image-art, grâce à ces outils numériques
performants, qui semblent vraiment au service de l'art (et non au service d'une « corruption » de la création...).
Nous n'en sommes qu'au début, la révolution est en route... pour le plus grand plaisir des « amateurs ».


Lantana d'été © Gilles RICHER

Maîtriser son environnement, ses outils, permet au photographe d'être le peintre qui contrôle le devenir et le
rendu de son oeuvre. La diversité des techniques, au service de l'art, permet aussi une diversification des
oeuvres produites. De nouveaux arts visuels apparaissent, entre le dessin, la peinture et la photographie,
montrant les possibilités infinies offertes aux créateurs.
Que serait le cinéma sans la photographie ?
Avec l'avènement des technologies numériques, de leurs multiples possibilités, l'art photographique est un
domaine en pleine mutation...
Le tout étant de savoir ce que les nouvelles technologies vont apporter à la création et à la liberté artistiques.
Cela semble d'ors et déjà être sur la bonne voie.



Photographe largement salué par les médias, admis en 1990 au sein du corps historique et restreint des
Peintres de la Marine, Philip Plisson est certainement le photographe de mer le plus connu en France.
Ses terrains de jeux favoris :
la mer dans tous ses états qu'il décline sous toutes ses humeurs, les paysages marins, les régates des grands
voiliers mythiques dont il aime révéler la beauté, la course au large dont il sait exprimer la solitude du
navigateur dans la force des éléments...
Mais peu de personnes connaissent ses oeuvres photographiques transformées en peinture dont voici
quelques exemples.







Pour ma part, je me suis essayé aussi à cette technique qui demande beaucoup de concentration, de
technique et de temps pour produire les effets désirés.
J'ai recherché dans les deux premières réalisations figurant sur cette page à traduire à partir de deux photos
présentant le même sujet une palette de couleurs chaudes évoquant l'automne puis une palette de couleurs
froides pour évoquer le printemps ou l'été.
Dans la série qui suit, ce sont les traits et les couleurs qui sont travaillés sur la même photo pour donner à
chacune des "peintures" à partir du graphisme des mats qui s'entremêlent, un effet artistique différent que
chacun appréciera.

Photo d'origine © Gilles RICHER

1ère variation : soir tombant © Gilles RICHER

2ème variation : effet négatif © Gilles RICHER

3ème variation : effet fusain - Les mats de St Tropez - © Gilles RICHER

Ces 3 premiers effets n'impliquent pas un travail très important dans un bon logiciel de retouche.
Ils représentent cependant déjà un choix artistique car en complément du regard photographique
porté sur le graphisme qu'apportent ces bateaux, l'impression que donne chaque réalisation
est déjà totalement différente et pour ma part, je trouve que les 2 dernières transformations
permettent de souligner l'effet initial des mats qui se croisent.


4ème variation © Gilles RICHER

5ème variation © Gilles RICHER

6ème variation © Gilles RICHER

7ème variation © Gilles RICHER

Ces quatre dernières variations plus complexes à mettre en oeuvre traduisent autant de nouvelles visions
de la scène et nous ne sommes plus très loin des recherches
effectuées par un peintre voulant traduire à partir d'un sujet, ce qu'il ressent,
donc toute sa subjectivité et ainsi tout son pouvoir sensoriel sur nous.

Ces exemples sont là pour évoquer cette nouvelle forme d'art qui peut découler
de la transformation d'une photo.
Cette forme d'expression conduit même au projet de réaliser une photo avec ce seul but..
Je peux vous confier que ce fut effectivement mon cas en appuyant sur le déclencheur de mon appareil,
certain que la photo d'origine ne pourrait à elle seule traduire ce que je voulais montrer,
En effet, en voyant ces bateaux, je regrettais de n'être pas un dessinateur
pour saisir ces lignes droites dans un dessin au fusain,
seul à même de rendre l'effet visuel qu'ils m'inspiraient.
C'est ce que je fis en post-traitement aussitôt rentré chez-moi,
avec une impatience que vous ne pouvez imaginer.


Et vous laquelle préférez-vous ?

C'est fini pour aujourd'hui,
demain est un autre jour....


Aucun commentaire:

Messages les plus consultés sur les 30 derniers jours

Les articles lus actuellement

Librairie virtuelle