Passez donc me voir... Je partage ma bibliothèque virtuelle. Je vous réserve ainsi des surprises à découvrir régulièrement au fil du temps... Un regard nouveau par l'entremise de photos, de musiques, de poésies, de vidéos, d'astuces et de publications variées. Un rendez-vous avec une page différente au gré de mes découvertes ou créations. Un nouvel ami pas si virtuel que cela avec lequel vous aimerez partager un moment. Bonne découverte.

  

La passion des chevaux

Sur le site
des poèmes d'enfants et d'adolescents amoureux du cheval
nous rappellent le lien immuable entre ces animaux et nous.
En voici un extrait

MON CHEVAL IMAGINAIRE
Mon cheval imaginaire
Est un cheval super
Il s'appelle Brouillard
Sa robe est toute noire.
Ensemble on galope dans les champs
Plus vite que le vent.
Et les soirs de tempête
J'enfouis ma tête
Dans la belle crinière
De ce cheval imaginaire
Et si je le trouve un jour
C'est sûr, je le garderai toujours.
Elina, 11 ans, de Fléac
Le cheval imaginaire (auteur inconnu)


LE CHEVAL
Cheval des champs
Cheval des plaines
Ta crinière au vent
Galope sous les frênes.
Tu files comme le vent
Tu cours dans les prés.
Tu aimes les enfants.
Et l'avoine d'été.
Cheval noisette
Noir ou gris fumé
Ou encore tacheté
Des pieds à la tête.
Agathe, 9 ans de Biviers.


Cheval galopant dans les vagues (auteur inconnu)
LES CHEVAUX
Les chevaux que l'on voit au fil du temps
La crinière au vent
Ils galopent en même direction que le soleil couchant
Les chevaux magnifiques créatures au poil soyeux
L'air joyeux, ils passent devant nos yeux.
Les chevaux brillants au coucher du soleil
Viennent rêver avant notre réveil.
Cassandre, 10 ans, de Rouyn-Noranda.

Cheval dans la lumière du soleil couchant (auteur inconnu)
KELVINS
Mon cheval gris est un beau nuage de pluie
Broutant au champs avec tout les autres chevaux
Il me regarde fixement les yeux éblouis
Par le soleil comme s'il regarde un flambeau .
C'est le souffle court et le coeur en tempête
Que je sens sur ma peau ta brise de douceur.
D'un parfum délicat qui ravage et entête .
Un grand vent dans l'esprit un ouragan dans le coeur
Il est bien difficile de partir, tout quitter
Dés lors de perdre un cheval que vous aimez .
Mais pourquoi rester, si ce n'est que pour souffrir .
Je vais vivre une nouvelle ère comme bon me semble
Même si pour mon coeur il faut qu'on soit ensemble
Je vais vivre dans l'ombre, et un beau jour mourir .
Céline, 13 ans de Plonévez-Porzay.

Le cheval dans le désert - Mirage ou réalité (auteur inconnu)   
MON CHEVAL 
Mon cheval
Mon cheval je l'adore.
Il brille comme de l'or.
C'est un cheval tout blanc,
Et je l'aime tant !
Il adore courir dans le pré
Ou sur les routes galoper.
Et le soir, dans la grange,
Je lui met du foin qu'il mange
Puis il part au pays des rêves
Jusqu'à ce que le jour se lève
Et mon cheval adoré
Recommence sa journée!
Charlène, 10 ans de Champagné 

Le cheval blanc attend son ami (auteur inconnu)
LE CHEVAL BLANC
Tu cours très vite
Dans le soleil levant.
Tu cours très vite
Tu es le cheval blanc.
Tu galopes dans le vent.
Personne ne t'arrêtera
Tu es le grand beau cheval blanc.
Vraiment rien ne t'arrêtera.
Tu es le grand roi des plaines.
Tout le monde t'obéit.
Le plus grand troupeau des plaines
Est tien, on ne le nie.
Tu règnes depuis bien des années
Le cheval blanc.
Personne n'a rien fait pour te défier
Beau cheval blanc
La saison des amours arrivent
Gare à toi, cheval blanc
Tes grandes forces dérivent
Gare à toi, beau cheval blanc.
Bientôt ton règne sera terminé
Un de tes fils prendra ta place
Le paradis sera ta place.
Quand ton beau règne sera terminé.
Chrystelle, 16 ans d'Alleur

Chevaux sauvages galopant (auteur inconnu)
LA DALLE DU CHEVAL
J'ai la dalle
Dit le cheval
Rien ne me cale
Et je suis pâle
Tout le temps je rale
Comme un animal
Je joue à la balle
Mais j'ai faim point final.
Estelle, 10 ans de Cagnes-sur-Mer

La jument et son poulain dans le pré fleuri (auteur inconnu)
LE CHEVAL
Pur sang ou cheval de trait,
Alezan ou Bai
Du nord ou du sud,
Poney ou cheval
Galopant libre et léger,
Téméraire, rien ne l'arrête !
Courageux,
Loyal avec ceux qui l'aime
Cet être majestueux,
Trottant,
Au milieu du soleil couchant
Il est la plus belle conquête de l'Homme.
Jade, 12 ans.

Chevaux sauvages (auteur inconnu)
LE CHEVAL 
Soulevant de la poussière,
Vent dansant dans sa crinière,
Galopant dans l'infini,
Cet animal s'embellit,
De jour en jour il grandit,
Devient plus fort, plus hardi,
Il peut s'arrêter manger,
Et ne plus bouger,
Il peut aller plus vite que le vent
Ou peut trotter tranquillement.
On ne sait pas ce qui va se passer,
Avec cet être énervé;
Il peut être doux comme un mouton
Il peut aussi trouver le temps long
On dit que c'est la plus belle conquête de l'homme,
Heureusement que celui-ci donne des pommes
Sinon le cheval ne pourrait tolérer
Les coups de cravache, de fouet.
Je conclue ainsi:
Le cheval est l'animal qui obéit sous les coups
Qui galope sans se soucier des loups
Qui a un caractère variable
Il est formidable.
Lise, 11 ans de Verrières-le-Buisson.

Cheval sortant de la brume (auteur inconnu)
LE CHEVAL
le cheval est en liberté
Et il n'a pas envie d'être capturé
Il galope dans la prairie,
Heureux il profite de la vie.
Il est si beau avec sa crinière
qui se balotte dans l'air
Si tendre avec son doux regard
Qui t'emporte au-delà de l'histoire.
Si rapide avec ses beaux sabots,
Que l'on a envie de le monter et de partir au triple galop.
Il a de beaux bras avant,
Qui lui permettent d'aller plus loin que le vent.
La magie de son museau,
te transporte au-delà des oiseaux.
Il a de si beaux yeux,
Cette bête est belle come un Dieu !
Le cheval est en liberté
Et n'a pas envie d'être capturé
Il galope dans la prairie,
Heureux il profite de la vie.
Lucie, 11 ans de Sucy-en-Brie.

Cheval sur les bords d'un lac de montagne (auteur inconnu)
UN CHEVAL BLANC 
Un cheval blanc
Trottine doucement
Je m'approche doucement
Il me regarde calmement.
Il me donne sa tête
Je caresse sa crinière
Et voila maintenant
Un ami pour tous le temps.
Madison, 10 ans de Patignies.

Chevaux dans le Cantal © Gilles Richer
CHEVAL
Moi j'adore les chevaux
C'est trop rigolo
De monter sur son dos
Quand il va au trop
Ou au galop
Le cheval c'est mon dada
Je le serre dans mes bras
Et puis on va
A son pas
Marie, Rudy et Sarah, 4, 6 et 10 ans, de Perpignan.

Chevaux dans le Cantal © Gilles Richer
POUR MON FASHIONET
Je t'ai tant aimé
Je t'ai tant monté
Et je t'aime encore
Que le jour ou ton coeur s'arrêtera
Le mien se videra.
Ho fashion je t'aime
Et je t'aimerai jusqu'à ma mort.
De la part de ta Mélanie adorée
Mélanie, 14 ans de Charleroi. 

Chevaux dans le Cantal © Gilles Richer
LE CHEVAL 
Je lui consacrerais tout mon temps
A ce cheval si passionnant !
Pour faire de lui une alliance
Je gagnerais sa confiance !
A la plage au clair de lune,
Je galoperais dans les dunes !
Je ferais le tour du monde avec lui
Et je visiterais tous les pays
Comme des aventuriers ayant découvert l'amitié.
Mélissa, 14 ans de Villorceau

Chevaux dans le Cantal © Gilles Richer
LE CHEVAL
Avec lui je traverse le temps
Cheveux dans le vent
Le coeur palpitant
Jusqu'au soleil couchant.
Laura, 17 ans Chambry .

Chevaux dans le Cantal © Gilles Richer
AU BEL ETALON 
Tu es né avec ta liberté,
Pour vivre avec toute ta fierté,
De bel étalon respecté.
Mais un jour le malheur est tombé
Sur toi et ta grande renommée
De bel étalon bai.
Toi,cheval,on t'a enlevé
A ton univers de gaieté
A tes galopades endiablées
A tant de paysage enchantés,
Que nul ne peut arrêter
Sauf un humain entêté
Par l'envie de t'apprivoiser
Pour faire de toi un poney dressé.
Le seul homme qui a mérité
De t'avoir eu à ses côtés,
Est celui qui a su te redonner
Ta liberté.
Pauline, 12 ans de Ellezelles

3 ânes à long poils © Gilles Richer

LE CHEVAL 
J'ai vu au carnaval un cheval
Qui du haut de son pied d'estal
Rêvait à sa belle compagne
Partit convoiter en Espagne
Ses immenses plaines
Que l'on nomme andalousiennes
Il rêvait de ses galopades
Et de ses grande balades
Mais seul il retourne sur la piste
Ou de fabuleux trapézistes
Virevoltent et s'élèvent
Comme dans ses rêves
Sa liberté prochaine
Il l'attend, il l'aime.
Sarah, 11 ans de Bray sur Seine

L'amitié entre chien et cheval © Gilles Richer

UN CHEVAL BLANC 
Un cheval blanc
A la crinière d'argent
Qui court sous la pluie.
Je le regarde.
Il est sur ses gardes.
Je n'ose l'approcher,
De peur de l'effrayer.
Il est sauvage
De ce paysage.
A croire que c'est fait exprès
De lui je reste tout près.
Il me regarde.
Je le regarde.
Il s'approche.
J'ai une pomme pour lui dans ma poche.
Toi et moi, c'est sûr, notre amitié
Durera pour l'éternité,
Mon beau cheval blanc
A la crinière d'argent.
Sarah, 11 ans de La Wantzenau



Spectacle équestre à Chantilly © Gilles Richer

C'est fini pour aujourd'hui.
Demain est un autre jour...

Mais en attendant le prochain article,
n'oubliez pas qu'il y a toujours une publication à découvrir
en cliquant dans ma

Bibliothèque virtuelle

A bientôt.

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés sur les 30 derniers jours

Les articles lus actuellement

Librairie virtuelle