Passez donc me voir... Je partage ma bibliothèque virtuelle. Je vous réserve ainsi des surprises à découvrir régulièrement au fil du temps... Un regard nouveau par l'entremise de photos, de musiques, de poésies, de vidéos, d'astuces et de publications variées. Un rendez-vous avec une page différente au gré de mes découvertes ou créations. Un nouvel ami pas si virtuel que cela avec lequel vous aimerez partager un moment. Bonne découverte.

  

Poésies d'un jour

Notre Dame de Piétat à St Savin © Gilles Richer

Croquis
Une chapelle
Qui se reflète dans l'eau claire d'un bassin,
Au dessus d'elle
La montagne nue dans l'azur de son écrin.
Et les cigales
Qui tressent autour les arabesques de leur joie,
Une chorale
Qui nous émeut avec un accent d'autrefois.
Douce et furtive,
Une caresse de ma main contre ta main
Et fugitive
L'ombre d'un souvenir très vieux qui nous étreint.

© André Cabossel
Né à l'Haÿ les Roses en 1920, 
André Cabossel décède en 1995.
Il fit de brillantes études au Lycée Lakanal de Sceaux (92) 
hypokhagne et khagne.
En 1939, 
à la guerre, 
il dut interrompre ses études pour subvenir aux besoins de ses parents.
Il devint instituteur, 
puis professeur de Lettres à l'Enseignement 
par correspondance où il initia les cours à domicile 
pour les handicapés physiques.
Il passe l'équivalent de l'Agrégation de Lettres 
pour pouvoir accéder au concours d'Inspecteur de l'Enseignement qu'il obtient.
Il fut Inspecteur de 1967 à 1980. 
Tous les enseignants apprécièrent sa culture et son humanité.
L'Ecriture occupa toujours une place de choix 
dans ses moments de loisirs, 
la poésie en particulier.
Il publia quatre recueils de Poésie, 
participa à de nombreuses revues littéraires 
et fut membre du jury à différents Prix de Poésie.
En dernier lieu, 
il collabora à la revue 
"Visages du XXème siècle"
Chevalier dans l'ordre des Palmes académiques en juillet 1965
et Officier en juin 1971
Médaille d'or de la ville de Paris


© Gilles Richer

Rêve étoilé
Je me rappelle qu’un soir, 
sur ma couchette d’écolier, 
par la demi-fenêtre qui donnait sur le ciel, 
je vis dans les profondeurs une petite étoile d’une douceur inexprimable ;
je ne voyais qu’elle 
et il me sembla que toute la tendresse 
que pouvaient contenir les sphères lointaines, 
que toute la pitié inconnue, 
qui répondait peut-être dans l’infini 
à nos inquiétudes et à nos souffrances, 
que tous les rêves ingénus et purs 
qui avaient rayonné des âmes humaines 
depuis l’origine des temps 
dans le mystère de la nuit, 
résumaient leur douceur dans la douceur de l’étoile, 
et un moment je goûtai jusqu’aux larmes 
cette amitié fraternelle et mystérieuse de l’âme et de l’espace infini. 
Puis, peu à peu, 
et sans qu’aucune pensée précise expliquât ce changement, 
je sentis comme une rupture étrange. 
Les profondeurs amies se creusèrent en un abîme d’indifférence et de silence. 
Je me dis que le foyer de pensée et de poésie juvéniles 
qui brûlait en moi s’éteindrait sans avoir pu réchauffer ces espaces glacés.
Bossuet avait dit :
« Allons méditer le silence sacré de la nuit. » 
Pascal : 
« Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie. » 
Tous les deux avaient l’âme chrétienne 
et je venais de passer en quelques instants
de l'expansion de l'un au resserrement de l'autre.
© Jean Jaurès - 1921

Le baiser © Gilles RICHER

Le jour des amours,
La fleur épanouie
S'ouvre comme d'un cri.
Les pétales sont doux,
Mais vent caresse tout.
Tout le corps vaut bien
Qu'on y reste bien.
La nuit étoilée
Ne peut tout cacher,
Même si elle est grande,
Moins que nos désirs.
Que peut alors l'arbre
Quand les ombres se rendent ?
Il espère les fruits
Que lui donne la nuit.
As-tu vu le jour
Quand il est amour ?
Tout explose de joie :
Tout est moi et toi.
C'est la plume qui tombe,
Mais le ciel n'a d'aile.
Nous sommes comme des tombes,
Allongés au sol.
Mais la vie est là.
Serre-moi dans tes bras.
Montre-moi le jour,
Celui des amours.
Poésie de Charles de LEUSSE


C'est fini pour aujourd'hui.
Demain est un autre jour...
Mais en attendant le prochain article,
n'oubliez pas qu'il y a toujours une publication à découvrir
en cliquant dans ma


Aucun commentaire:

Messages les plus consultés sur les 30 derniers jours

Les articles lus actuellement

Librairie virtuelle