Passez donc me voir... Je partage ma bibliothèque virtuelle. Je vous réserve ainsi des surprises à découvrir régulièrement au fil du temps... Un regard nouveau par l'entremise de photos, de musiques, de poésies, de vidéos, d'astuces et de publications variées. Un rendez-vous avec une page différente au gré de mes découvertes ou créations. Un nouvel ami pas si virtuel que cela avec lequel vous aimerez partager un moment. Bonne découverte.

  

Florian MONA



Le Breton Florian Mona sort son premier album intitulé
Florian Mona (14 avril 2009) 
dans un style pop-rock auquel l'instrumentation, 
entre le banjo et l'harmonica, confère un léger style rétro.

De 1998 à 2003, 
l'auteur-compositeur-interprète rennais Florian Mona 
s'illustre à la batterie au sein du groupe de pop punk Twirl Comics 
qui se produit régulièrement en première partie de groupes comme 
Dolly, No One Is Innocent ou Dionysos.

Après la dissolution de Twirl Comic, 
Florian Mona est musicien du groupe Maël, jusqu'en 2006, 
figurant ainsi sur deux de leurs albums. 
Il monte également Monarica en tant que chanteur et compositeur.

En 2006, Florian Mona entame sa carrière solo 
et compose ses chansons dans un style pop-folk.
Elu coup d'cœur du Club Entreprise 2007, 
il se produit aux Francofolies et aux Transmusicales l'année suivante, 
et enchaîne les premières parties de 
Jean-Louis Murat, Brigitte Fontiane, Keren Ann ou Emily Loizeau.

En 2008, 
Florian Mona, 
désormais accompagné du bassiste Nicolas Guérin, 
du guitariste-banjoïste Vincent David et 
du batteur Gilles Morillon,
 enregistre son premier album intitulé Florian Mona (14 avril 2009) 
qu'il présente avec les simples
 « L'Esquimaude » et « Tourne ».

Copyright 2010 Music Story Sophie Lespiaux


Florian Mona - @ Yann Orhan
Il admet avoir beaucoup écouté 
Alain Bashung, Dominique A, 
Jean-Louis Murat « pour la poésie, pour les images ». 
Mais l’essentiel de sa culture est anglo-saxonne, 
de Pavement à Nirvana. 
« Je n’écoutais pas les textes mais je ressentais les émotions. 
Alors j’aime avoir les poils qui se dressent sur la peau et c’est ce que je cherche. » 
C’est par exemple un choc fondateur comme Everybody Knows 
chanté par Leonard Cohen dans le film Pump Up the Volume
 – « ah !, sa voix caverneuse sur les arrangements un peu cheap des années 80… »
Il cherche à retrouver ce mélange de vertige et de jubilation, d’évidence et de sophistication. 
Quand il a construit une ambiance avec quelques détails, 
il fait tourner la base de la chanson, laisse le texte s’imposer naturellement. 
Puis il va au studio de Romuald Gablin (Mael, La Casa) 
pour en achever la transmutation en ces objets quasi cinématographiques. 
Pour l’album, la prise de son et le mixage ont été confiés à Stéphane Prin 
(prises de son avec Romuald Gablin), 
qui a produit plusieurs albums de Jean-Louis Murat 
depuis Le Moujik et sa femme ainsi que Le Fil de Camille. 
Mais Florian Mona veut aussi que ses chansons « tiennent » sur scène. 
Après ses premières parties en solo de Katerine, Emily Loizeau ou Vénus, 
il tourne maintenant en trio.


Les dernières nouvelles de Florian MONA
sur son site

Pour ma part je retrouve un peu de 
Mickey 3D
dans ses chansons, dans l'intonation de la voix et la rythmique.

C'est fini pour aujourd'hui,
Demain est un autre jour...

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés sur les 30 derniers jours

Les articles lus actuellement

Librairie virtuelle