Passez donc me voir... Je partage ma bibliothèque virtuelle. Je vous réserve ainsi des surprises à découvrir régulièrement au fil du temps... Un regard nouveau par l'entremise de photos, de musiques, de poésies, de vidéos, d'astuces et de publications variées. Un rendez-vous avec une page différente au gré de mes découvertes ou créations. Un nouvel ami pas si virtuel que cela avec lequel vous aimerez partager un moment. Bonne découverte.

  

Sous le masque de la démocratie !


© Gilles RICHER

A l'heure où la révolution du jasmin en Tunisie 
et les mouvements qui ont suivi témoignent 
plus que jamais de l'universalité des aspirations à la liberté 
et au respect des droits fondamentaux,
il est bon de se rappeler à la notion de démocratie.

Quelques pensées sur la démocratie,
Une démocratie sans valeurs se transforme facilement 
en un totalitarisme déclaré ou sournois comme le montre l'histoire.
[Jean-Paul II]

Notre démocratie est parfaitement bancale.
Elle n'avance que sur une seule jambe.
Elle écarte de sa représentation plus de la moitié des citoyens.
[Alain Juppé]

Nos démocraties éléctives ne sont pas,
ou de façon inaccomplie,
des démocraties représentatives.
[Paul Ricoeur]

La démagogie est à la démocratie
ce que la prostitution est à l'amour.
[Georges Elgozy]

Dans la plupart des pays, les citoyens possèdent la liberté de parole.
Mais dans une démocratie, ils possèdent encore la liberté après avoir parlé.
[André Guillois]

Et si nous allions un peu plus loin dans la réflexion

À l’évidence, 
malgré que nous disposions dans les pays occidentaux,
d’institutions démocratiques,
celles-ci ne permettent pas de modifier au fil du temps 
la répartition des biens,
et l’ascenseur à richesses, 
comme dans le jeu de Monopoly, 
continue à favoriser les plus possédants.
......
Pour un système libéral, 
la démocratie est d’abord un système qui n’est pas autoritaire,
un système qui autorise toutes les libertés.

....."Pourtant"
Dans sa définition, 
une démocratie est un régime politique dans lequel le peuple 
exerce sa souveraineté lui-même ou par représentants interposés 
(démocratie représentative).

Il n’est pas contenu dans ce concept l’idée 
que toute liberté doit être laissée à l’individu. 
C’est pourtant sur cette association « liberté-démocratie » 
que l’économie libérale ancre sa doctrine.
...........
C'est un système démocratique dans lequel les représentants du peuple 
ne sont issus pour leur quasi totalité que de la classe dominante, 
alors que celle-ci ne représente que la partie la plus étroite de la pyramide.
..... C’est de cela que proviennent les dysfonctionnements du système.

Si l’on se penche sur l’origine sociale des députés de l'Assemblée Nationale en 2004,
on note qu’elle était constituée de :
335 cadres supérieurs........................................................... soit 58 % des députés
65 chefs d’entreprises, artisans, commerçants ......................soit 11 % des députés
103 professions intermédiaires........................................... soit 18 % des députés
14 agriculteurs................................................................. soit 2 % des députés
37 employés, ouvriers.................................................... soit 6 % des députés
2 divers
21 professions non communiquées.

Est-ce là l’image de la société française en 2004 ?

Mettons en parallèle la réalité de la population française concernant l’emploi  :
2.996.000 cadres supérieurs.................................................  soit 12 % de la population
1.520.000 chefs d’entreprises, artisans, commerçants............  soit 6 % de la population
5.268.000 professions intermédiaires.................................  soit 20 % de la population
626.000 agriculteurs..........................................................  soit 2 % de la population
12.393.000 employés, ouvriers....................................... soit 48 % de la population
3.000.000 chômeurs ou à la recherche d’un travail........  soit 11 % de la population.
.........

En raison de cette représentation tronquée de la population,

les problèmes posés à la nation sont rarement traités dans l’intérêt général.
.........
Le modèle démocratique que nous connaissons convient parfaitement à ceux qui en tirent les privilèges,
et, par conséquent, ne souhaitent surtout pas en changer.
........
L’association 
« liberté-démocratie » 
martelée à tout va par les libéraux a fait reculer l’idée de démocratie.
Les citoyens prennent conscience que les démocraties se vident de leur contenu 
si ce sont les libertés individuelles d’une minorité qui prennent le pas sur l’intérêt général.
La désaffectation des électeurs lors des scrutins en est la conséquence.
......
L’Etat est le principal contrepoids au libéralisme. 
Si l’état est représenté par ceux qui profitent au mieux du libéralisme, 
comment peut-il jouer son rôle de balancier ?

[Extraits de "la démocratie autrement" de Georges RICHER]

Je ne peux que vous conseiller de poursuivre 
car la démonstration qui suit est encore plus riche d'enseignement 
sur l'état de notre "démocratie" 
et les possibles changements qu'il faudrait demain initier 
pour redonner du sens à la
Démocratie.
Rendez-vous dans la rubrique des publications "les livres et les revues"
ou cliquez sur ce lien
Georges Richer - La démocratie autrement
Vous pouvez télécharger ce livre pour une meilleure lecture si nécessaire.

C'est fini pour aujourd'hui.
Demain est un autre jour...

Mais en attendant le prochain article,
n'oubliez pas qu'il y a toujours une publication à découvrir

en cliquant dans ma







1 commentaire:

Tom a dit…

Ici, en Allemagne, il est semblable, il ya plusieurs membres qui ne représentait plus les intérêts du peuple ...

Messages les plus consultés sur les 30 derniers jours

Les articles lus actuellement

Librairie virtuelle