Passez donc me voir... Je partage ma bibliothèque virtuelle. Je vous réserve ainsi des surprises à découvrir régulièrement au fil du temps... Un regard nouveau par l'entremise de photos, de musiques, de poésies, de vidéos, d'astuces et de publications variées. Un rendez-vous avec une page différente au gré de mes découvertes ou créations. Un nouvel ami pas si virtuel que cela avec lequel vous aimerez partager un moment. Bonne découverte.

  

La Sainte Chapelle sort de son voile mystérieux

 La Sainte Chapelle - Paris @ Gilles RICHER

La Sainte Chapelle - Paris @ Gilles RICHER


La Sainte Chapelle est située à l'intérieur du Palais de Justice de Paris 
sur l'île de la Cité.
C'est une trace vivante de l'apogée de l'art gothique.
Elle était autrefois située dans l'enceinte du palais du roi Louis IX,
futur Saint Louis.
Les travaux débutent en 1241 pour s'achever en 1248.
La logique gothique est utilisée au mieux 
pour donner luminosité et légèreté à l'ensemble del'édifice.

Divisée en 2 parties, la Sainte Chapelle est un modèle d'équilibre.
Une chapelle basse dédiée à la Vierge Marie.
Une chapelle haute constituée de 15 verrières.
Il n'y a pour ainsi dire pas de mur.
Chacun des vitraux mesure 15 mètres de haut et représente des scènes bibliques.
La finesse des décorations et la richesse des couleurs en fait un joyaux.
Quelle majesté et quelle élégance !

Elle fut cependant gravement endommagée lors de la Révolution.
Heureusement, elle a été remarquablement restaurée au XIXème siècle,
mais la tempête de 1999 a de nouveau causé des dégâts.

Détail des vitraux @ Gilles RICHER

Comment une telle merveille a t-elle pu être construite au 13ème siècle ?
Les couleurs sont extraordinairement préservées, 
ce qui permet d'imaginer ce qu'était l'état réel des bâtiments de cette époque.
Les vitraux sont fabuleux.
L'édifice est un écrin d'architecture.
Le gothique y est affirmé dans toute sa splendeur.

© Gilles RICHER

Ces quinze verrières et sa grande rosace forme un spectaculaire mur de lumière




La voûte semble flotter au-dessus des verrières.
La masse des contreforts si considérable disparaît 
dans l'artifice d'un faisceau de neuf colonnettes,
distribuées de telle manière que le volume de chaque pilier est à peine sensible.
Adossées aux colonnes qui marquent les travées, 
les statues des douze apôtres forment la décoration sculptée
la plus importante de la chapelle haute.
Sur les colonnes alternent les lys de France sur fond d'azur 
et les tours de Castille en hommage à Blanche de Castille, 
la mère de Saint Louis.
La voûte est peinte d'un ciel étoilé 
et le sol comporte des dalles funéraires 
qui recouvrent les sépultures de trésoriers et chanoines de la Sainte-Chapelle.


A voir sans hésitation même si la queue peut parfois décourager !

C'est fini pour aujourd'hui.
Demain est un autre jour...
Mais en attendant le prochain article,
n'oubliez pas qu'il y a toujours une publication à découvrir
en cliquant dans ma

Bibliothèque virtuelle

Aucun commentaire:

Messages les plus consultés sur les 30 derniers jours

Les articles lus actuellement

Librairie virtuelle